Education : classes de collège

Le projet « Collège » vise à ouvrir progressivement à la ferme des Buis quatre classes de collège, de la 6ème à la 3ème, en commençant par la classe de sixième si possible dès septembre 2018. Seront proposés :

  • une démarche « alternative » en faveur de l’épanouissement, l’autonomie et l’insertion sociale et professionnelle des élèves ;
  • un suivi des instructions officielles pour assurer le lien avec le système classique.

Un contexte favorable

D’une façon générale en France et en particulier dans la Drôme, il existe une forte demande des parents et écoles pour la création d’un enseignement secondaire dans la continuité d’écoles alternatives telles que celle des Amanins, à proximité immédiate de la Ferme des Buis. A titre d’exemple, le collège des Ramières installé depuis 2016 à Allex (vallée de la Drôme) est déjà complet.

Notre ambition est de démontrer l’intérêt d’une démarche pédagogique « alternative » en faveur de l’insertion sociale et professionnelle des élèves de collège. Cette démarche se veut à la fois viable économiquement et accessible au plus grand nombre (faibles revenus, élèves en difficulté).

Pédagogie de projet et éducation à la paix, inspirées par diverses méthodes (Montessori, Freinet…)

Elles visent à favoriser l’épanouissement, l’autonomie et la capacité des élèves à coopérer. Le suivi des instructions officielles garantira les passerelles avec le système dit classique.

Chaque classe sera suivie par un professeur référent ; les cours seront proposés sur des plages horaires plus longues (entre 1h30 et 3h) ; ils alterneront travail de recherche individuel, échange coopératif et théorie, afin de donner du sens aux acquisitions et permettre un apprentissage ancré sur le long terme.

Le « collège à la ferme », associant théorie et pratique

Avec plus de 650 m² habitables à rénover, la bâtisse du domaine de l’UA pourrait accueillir jusqu’à une centaine d’élèves (20 élèves par niveau maximum) au sein des 300 m² dédiés au collège (+ jardin). Dans l’hypothèse où un autre lieu d’installation serait choisi à proximité, car nécessitant moins d’investissements en travaux, la bâtisse serait cependant aménagée afin d’être en mesure d’accueillir des séances de travaux pratiques.

L’apprentissage du respect de soi, des autres et de la nature, de la coopération ainsi que de la prise de responsabilité et du plaisir des résultats seront favorisés dans la participation aux ateliers pratiques : bricolage, jardinage, menus travaux agricoles, sciences appliquées, etc. mais aussi dans les temps du vivre ensemble, de médiation et d’intégration.

Phasage prévisionnel

1 – fin 2017 Création de l’association de préfiguration
2 – 1er semestre 2018 Aménagement des locaux, constitution de l’équipe pédagogique et acquisition du matériel pour une première classe
3 – septembre 2018 Ouverture de la classe de sixième (sous réserve des étapes précédentes)

Besoins en financement

Les investissements nécessaires pour l’aménagement des locaux et l’acquisition du matériel seront apportés par des dons défiscalisés (via le Fonds de dotation de l’Université de l’Avenir) et la Société Civile Immobilière du domaine de l’UA (emprunt, apport en capital), le collège ayant une vocation d’intérêt général. Ces investissements seront à dimensionner en fonction de la solution retenue pour l’accueil des élèves (présence permanente dans la bâtisse ou choix d’un autre lieu et accueil au domaine UA pour travaux pratiques uniquement).

Le fonctionnement du collège se voudra sobre et aussi autonome que possible. Il sera financé par des frais de scolarité modérés (couvrant notamment les frais de personnel et le loyer des locaux utilisés), la participation des parents volontaires à la vie scolaire, des aides publiques et des dons défiscalisés.

L’Université de l’Avenir est à la recherche d’un chef de projet pour piloter les différentes phases de préparation puis prendre la responsabilité de l’établissement.

Ce responsable sera chargé de constituer l’équipe adaptée et pourra s’appuyer sur le document de cadrage du projet. Il/elle aura aussi à développer les partenariats avec l’école des Amanins et l’association Ashoka (soutien à l’innovation sociale) qui anime le groupe Territoire Éducatif Innovant en Biovallée.