Les chèvres de Guillaume arrivent progressivement, dans les premiers enclos mobiles, et contribuent à débroussailler des bosquets qui en avaient bien besoin ! Elles seront suivies par les brebis de David en décembre.

Sous le barnum monté cet été, les planches de mélèze sèchent avant le montage des trois hangars à construire cet automne.

Sur la parcelle dévolue au maraîchage, ces planches sont aussi utilisées par Corentin pour l’accueil du bol de compost végétal qui favorisera l’humidité et la vie du sol et permettra de travailler sans labour.

%d blogueurs aiment cette page :